AlgériePolitique

« J’ai la volonté d’aller plus loin que ce que demande » le Hirak, promet Benflis

Algérie – Ali Benflis, un des cinq candidats confirmés à la prochaine élection présidentielle du 12 décembre, a présenté aujourd’hui, dimanche 10 novembre, son programme de campagne électorale.

Ali Benflis commence par reconnaître que sa candidature « ne plaît pas à l’ensemble des citoyens », mais pour lui l’heure est à la prise des responsabilités. « Les soucis que peut me causer ma candidature ne pèsent rien devant les problèmes de l’Algérie qui sont appelés à s’accentuer », déclare-t-il.

Ainsi, il affirme que son programme est celui d’un « homme qui croit en la démocratie, un homme qui n’a pas attendu le 22 février pour résister au système […] ». « J’ai la volonté d’aller plus loin que ce que demande la Révolution démocratique pacifique », assure-t-il.

L’ombre du 5e mandat

S’il se dit optimiste, l’ancien chef du gouvernement (2000-2003) ne cache toutefois pas des craintes. « Si la Révolution (le Hirak) a peur que le système se reproduise, moi j’ai peur que ce système fasse des élections le prolongement du 5e mandat (de Bouteflika) », dit-il, affirmant qu’il ne va pas laisser la voie libre au système.

Pour lui, il y a une situation d’urgence politique, économique et sociale. Cette situation d’urgence nationale doit, selon lui, correspondre à un programme d’urgence nationale. « Mon programme se veut à cet effet celui de l’urgence nationale, sous forme d’une transition globale, ayant pour but la modernisation politique, économique et sociale de la nation », argue-t-il.

Tags

Articles en lien

4 Comments

  1. Il dir tout..n importe quoi..promet plus que ce que demande le populo..ne parle pas de la separation des pouvoirs..ni du phone rouge..on en est auxdiscours de l ere boumedienne.sauf que le populo rzpresente 70 p 100 de jeunes..et a ceux la on ne peut pas raconter des aneries style tawra zira3ya. Du vent..et lausse la olace aux jeunes..tab jenanek..ou fad lekdeb…fakou!

  2. « je vais plus loin que le « hirak » ! vous n’avez pas compris ? je vous explique ! » cela doit vous rappeler un grand humoriste qui nous a quitté il y a plus de 20 ans. ouél fahém yafhém !!!!!

  3. mesdames et messieurs bonjour. soyons sérieux. la nation algérienne a besoin de tous ses enfants, certe ! pour sa direction il faudra faire le bon et meilleur choix. il ne nous est plus permis de recommencer les erreurs du passé. les critères sont claires, un homme en bonne santé. jeune ce serait mieux. diplomé des grandes écoles. de nationalité algérienne. ayant au moins effectué son service national. le passé révolutionnaire ( du candidat ou de ses parents) est toujours un plus et pour le candidat que pour le peuple. qu’il ne soit mélé en aucun cas aux anciens gouvernements qui ont mené le pays à la dérive. et c’est très important, il faut que le candidat présente son programme au peuple qui en est seul juge. et à partir de là tout ira bien. enfin…..c’est mon avis. j’espère ne pas me tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close