MondeInsolite

Japon : décès à 117 ans de la doyenne présumée de l’humanité

Nabi Tajima était née le 4 août 1900. Le Guinness des records ne lui avait pas encore reconnu officiellement le titre de doyenne de l’humanité.

La Japonaise Nabi Tajima, qui était vraisemblablement la doyenne de l’humanité, est décédée samedi à 117 ans, a annoncé dimanche un responsable local japonais. Née le 4 août 1900, elle est morte vers 20h00 sur son île natale de Kikai dans la région de Kagoshima, a précisé Susumu Yoshiyuki, un responsable du département de la Santé.

Devenue la doyenne des Japonais en septembre 2015, elle était également la doyenne de l’humanité depuis le décès en septembre 2017 à 117 ans de la Jamaïcaine Violet Brown, selon les médias japonais.

Pas de reconnaissance du Guinness des records. Mais le Guinness des records, qui menait l’enquête depuis le décès de Violet Brown, n’avait pas encore reconnu officiellement à Nabi Tajima le titre de doyenne. L’organisation a en revanche annoncé le 10 avril que le doyen de l’humanité était le Japonais Masazo Nonaka.

“Nabi Tajima vivait également dans une maison de retraite. Elle s’était affaiblie en janvier et avait été hospitalisée”, a précisé à l’AFP Susumu Yoshiyuki. “Elle y est décédée du fait de son grand âge.”

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!