Monde

Jérusalem : Le Pape François appelle à la liberté de culte

  Dans une collision des calendriers spirituel et temporel, la municipalité israélienne a approuvé un plan de construction de 50 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-Est, une décision qui "dénote un manque total de sensibilité", a déploré un conseiller municipal d’opposition.

   Le pèlerinage du Pape, annoncé par le pape lui-même comme "strictement religieux", a d’ailleurs pris à plusieurs reprises une tournure politique, avec des gestes symboliques forts.   

   Recevant le souverain pontife, le président israélien Shimon Peres a accepté son invitation lancée dimanche à une prière commune pour la paix avec le président palestinien Mahmoud Abbas au Vatican.

   François a appelé au "libre accès" de tous les croyants juifs, musulmans et chrétiens aux lieux saints à Jérusalem, et à l’arrêt de "la violence et des manifestations d’intolérance", après une vague de vandalisme de nationalistes juifs présumés contre des sites chrétiens et musulmans.

   Auparavant, le mufti de Jérusalem, Mohammad Hussein, l’avait pressé d’intervenir auprès d’Israël pour "arrêter l’agression contre notre peuple, notre terre, et nos lieux saints et permettre la liberté d’accès aux musulmans et chrétiens de notre peuple à leurs lieux saints d’Al-Aqsa et du Saint-Sépulcre".

   Le Pape, accompagné du patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée lors de cette rencontre sur l’esplanade des Mosquées, site sacré pour l’islam et le judaïsme, a appelé au dialogue et à la tolérance entre les trois religions monothéistes "pour la justice et la paix".

   "Que personne n’instrumentalise par la violence le nom de Dieu!", a-t-il lancé.

   Après s’être recueilli devant le Mur des Lamentations, en contrebas, où il a glissé un message de prière, Jorge Bergoglio a fraternellement embrassé le rabbin Abraham Skorka et le professeur musulman Omar Abboud, ses deux vieux amis de Buenos Aires, dans une accolade réunissant symboliquement les trois religions et leurs quelque trois milliards de fidèles.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *