AlgérieCulture

Jeune et ambitieuse, Meriem Merdaci installée au poste de ministre de la Culture

Algérie – Non, elle ne démissionne pas, contrairement à une rumeur propagée sur les réseaux sociaux. La nouvelle ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a été installé officiellement ce lundi dans ces nouvelles fonctions.

Fille du célèbre historien Abdelmadjid Merdaci, et directrice d’une Maison d’édition constantinoise, elle remplace Azzeddine Mihoubi qui a dirigé ce ministère pendant plus de quatre ans.

Sur les réseaux sociaux, la jeune ministre, 36 ans, fait déjà l’objet d’une campagne hostile, en lui attribuant à tort des photos et vidéos obscènes.

Sur son compte Facebook, qu’elle a d’ailleurs désactivé dans la nuit d’hier, elle affichait une position favorable au mouvement populaire contre le Pouvoir.

Lire aussi : Ce qu’écrivait la nouvelle ministre de la Culture sur le « Hirak »

 

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. Tous ceux qui auront participé au détournement de la révolte légitime du peuple seront jugés par l’histoire et rejoindront leur place naturelle: les poubelles.
    Entre temps ils auront accumulé quelques privilèges et seront broyés à leur tour par ce système corrompu et corrupteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close