SociétéAlgérie

84%  des jeunes Algériens veulent s’expatrier…  La faute à Kader Japonais ?

Algérie – Dernier interdit en date auquel beaucoup de jeunes algériens adhérent : l’interdiction des manifestations culturelles. Ouargla, Sidi Bel Abbes, Tebessa…

Ainsi, en cet été 2018, c’est une autre étape de l’asphyxie de la société qui est franchie. Après, la disparition de plus de 70% des salles de cinéma du pays en l’espace d’une dizaine d’années. Après la chasse aux couples. Après l’harcèlement des filles sur les plages. Après tant de choses  devenues interdites, prohibées, voilà que ce sont les métiers artistiques qui sont en voie d’interdiction.

Paradoxe ou hypocrisie, quatre jeunes sur cinq qui participent chaque jour à l’instauration de ce climat, de ce gâchis, veulent s’expatrier. Partir rejoindre les Kader Japonais Canadiens, les Reda City16 Français.

Ainsi, 84% des jeunes algériens rêvent d’une vie ailleurs, selon une étude effectuée par le Cabinet International de Conseil en Gestion d’Entreprise, Boston Consulting Group (BCG).

Une vie ailleurs, mais prioritairement au pays du Mariage pour Tous : La France. Vient en seconde position, le pays du festival de Jazz de Montréal, le Québec.

Lire aussi : Près de 9 000 étudiants algériens admis dans des universités Françaises en septembre

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!