En direct

Jeunesse algérienne : Nous voulons le travail, le logement et l’abolition du service national

  • Après deux décennies dédier à la pacification de l’Algérie, au retour de la paix et de la stabilité. Au retour de l’Algérie sur la scène internationale et la réalisation des grands projets, la jeunesse algérienne tourne sont regard vers le président pour que ce dernier daigne écouter ses préoccupations.
  •  
  • Lors de l’une de ses sorties, le président a déclaré que le choix revenait  la jeunesse. Alors, cette jeunesse qui l’écoutait l’avait choisi lui pour prendre les rennes du pays pour une troisième mandat. Aujourd’hui, cette jeunesse attend de celui qu’elle a choisi le 09 avril, qu’il se penche sur ses problèmes et ses espoirs. Elle attend qu’il se penche sur ses problèmes de chômage qui a atteint plus de 11%. Elle espère une régularisation de la situation vis-à-vis du service national.
  •  
  • La dernière augmentation de la bourse de l’étudiant annoncé par le président et la promotion des centres pédagogiques, l’amélioration de l’enseignement et les conditions de l’enseignement à tous les niveaux sont parmi ses priorités.
  •  
  • Les revendications des jeunes sont multiples mais simples, aussi simples que leurs rêves. Les jeunes n’aspirent qu’à une vie décente et respectable. La réponse du président était la promesse d’éliminer toutes les crises permanentes telles que la crise de logement, le chômage, la pauvreté et ce, par la création de trois millions de postes de travail, la création de Un million de logement entre 2010 et 2014, en plus de la création de 20.000 PME. Le Smig sera revu en hausse (15000 DA). 1000 milliards de dinars seront réservés pour la sécurité alimentaire. La bourse des étudiants sera portée à 4000 DA (pour 2 millions d’étudiants).
  •  
  •  
  • La jeunesse algérienne a longtemps été marginalisée, ce qui a fait d’elle des Harraga qui risquent leurs vies pour aller rechercher un espace sous d’autres cieux pour bien respirer.
  •  
  • Une jeunesse qui n’a que la mosquée pour prier ou des lieux isolés pour s’adonner à la drogue et à l’alcool.
  •  
  • Un suicide chaque trois jours.
  •  
  • Selon une étude, 388 cas de suicide entre 2006 et 2008 étaient des jeunes de 18 à 40 ans, en majorité des analphabètes.
  •  
  •  
  • Plus de 4000 Harraga en 12 années.
  •  
  • Il y a eu plus de 4000 Harraga en Algérie depuis 1997, arrêtés par les services de la gendarmerie nationale. Selon ces services, pas moins de 2055 Harraga ont été arrêtés entre 1996 et 97. en 2007, 1071 Harraga ont tenté de passer de l’autre rive.
  •  
  •  
  • 26.000 jeunes drogués en Algérie
  •  
  • Selon des statistiques effectuées par l’office national pour la lutte contre la drogue, 85% des personnes impliquées dans des affaires de drogues sont âgés de mois de 35 ans. Les services sanitaires ont pris en charge pendant les 10 dernières années plus de 26000 drogués au niveau national.
  •  
  • De leur côté, les services de la gendarmerie nationale ont saisie ces deux dernières années plus de 57 tonnes de drogue en provenance du Maroc.
  •  
  •  
  • Ennahar/ Dalila Belkheir

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close