SportsTous les sports

Jeux Méditerranéens 2018 – Judo : Sonia Asselah et Lyes Bouyacoub récoltent le bronze et sauvent la mise

Les judokas algériens Sonia Asselah (+78 kg) et Lyes Bouyacoub (-100 kg) ont récolté deux médailles de bronze, ce vendredi, à l’occasion de la 3e et dernière journée des épreuves de judo des Jeux Méditerranéens 2018 de Tarragone (Espagne).

L’honneur du judo algérien est enfin sauf. Toutefois, il aura fallu patienter jusqu’à la dernière journée pour assister aux deux premières médailles dans cette discipline, et les seules d’ailleurs.

Après deux journées très décevantes, durant les quelles les Algériens sont totalement passés à côté de leur sujet, la réputation de ce sport qui a habité les Algériens aux consécrations a pu être sauvé, de justesse, grâce à Sonia Asselah et Lyes Bouyacoub.

Après avoir raté leur entrée en lice, notamment pour Asselah qui a perdu son premier combat, les deux athlètes se sont bien rattrapés par la suite. Repêchés afin de concourir pour le bronze, les médaillés du jour, ont réussi à corriger le tir.

Asselah a été la première à se faire une place sur le podium en battant l’Espagnole, Sara Alvarez Folgueira. Elle a été imitée quelques minutes plus tard par Bouyakoub tombeur du Tunisien, Anise Ben Khaled.

La moisson du jour aurait pu être de 3 médailles en bronze si Kaouthar Oulalla (-78 kg) avait répondu présente lors de la série des repêchages également. Championne d’Afrique de la catégorie, Oulalla s’est loupée en s’inclinant face à la Slovène, Patricija Brolih.

Par ces consécrations, Asselah et Bouyacoub sauvent les meubles et évitent au judo algérien le zéro pointé. Par la même occasion, ils offrent à l’Algérie sa 8e et 9e breloque dans ces joutes (2 or, 3 argent et 4 bronze), synonymes de 15e place au classement général.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!