En directAlgérieSanté & Bien-être

Journaliste de Dzair TV viré : Le ministère de la Santé réagit

Algérie – Un journaliste de la chaîne de télévision Dzair TV a été renvoyé suite à ses déclarations contre le ministre de la Santé, selon une information largement relayées sur les réseaux sociaux.

Le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière a, en effet, réagi dans un communiqué rendu public aujourd’hui, jeudi 26 septembre 2019, à ce ledit licenciement.

La Santé a nié d’avoir une liaison de près ou de loin avec cette décision prise par le média à l’encontre de son employé. « Le ministère dément les fausses déclarations ayant été relayées sur les réseaux sociaux selon lesquelles elle est derrière le licenciement du journaliste de Dzair TV, après la déclaration du ministre faite à ladite chaîne de télévision ».

« Le licenciement et la nomination des journalistes n’est pas parmi les prérogatives du ministère », ajoute la même source.

Rappelons que le journaliste a adressé un message lors d’une émission télévisée au ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, lui demandant d’assumer sa part de responsabilité dans le drame de la maternité d’El-Oued, ayant fait 8 victimes (tous des nourrissants), et de démissionner de son poste.

صحافي في قناة #دزاير يوجه رسالة قوية لوزير الصحة إثر وفاة 8 رضع بمصلحة الأمومة و الطفولة بـ #وادي_سوف

Publiée par ‎ghardaia news أخبار غرداية‎ sur Mardi 24 septembre 2019

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. cette chaine tv est toujours proprieté des oligarques !!!
    ce ministre devrait prendre exemple sur la ministre de la culture qui a eu ce courage de demissionner !

  2. En quoi un ministre de la santé peut-il être tenu responsable de ce qui se passe dans un service de santé en particulier ? A moins bien sûr que des signalements lui aient été faits et qu’il les auraient ignoorés. Est-ce le cas ? Si oui, le ministre est responsable; Si non, la personne qui assume cette fonction n’est ni prophète ni devin ni sorcier ! Elle n’a pas d’antennes supersoniques qui lui signale tout ce qui se passe partout et à tout moment. Et si c’était le cas, ellel serait accusée de surveillance à l’encocntre des usagers !
    Est-ce que les Algériens ont perdu toute foi pour attribuer tout accident à quelqu’un en particulier ? Les accidents font partie de la vie. Il faut être capable d’en tirer des leçons et de prendre des mesures pour une gestion améliorée. Si ça n’est pas fait, seulement alors devient-il légitime d’exiger des sanctions.
    A mon sens, mais moi, je privilégie des solutions non violentes à des mesures d’exceptions chaque fois qu’on est pris à la gorge par sa souffrance ou sa colère impuissante …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close