AlgérieSociété

Quand la justice belge désavoue les décisions de son homologue algérienne

Algérie – La justice belge ne reconnait pas les décisions rendues par celle algérienne. Malgré un jugement la condamnant à un an de prison pour le rapt de son fils, une ressortissante de notre pays a été acquittée par le tribunal correctionnel de Liège.

Selon le journal Sudinfo, les magistrats ont estimé que les décisions prononcées par la justice algérienne sont « contraires à l’ordre public » belge. De ce fait, elles « n’avaient pas été exécutées » dans ce pays européen.

L’affaire en question remonte à 2015, quand cette mère quadragénaire avait quitté le pays pour s’installer en Belgique afin de fuir les violences de son ex-mari, accusé de coups et de séquestration. En sus d’un procès qu’il a intenté contre elle en Algérie, l’homme a également médiatisé l’affaire.

S’ensuivra alors un jugement qu’il a, bien évidemment gagné, vu que son ex épouse a été condamnée par contumace à un an de prison. La justice algérienne lui a, en outre, retiré la garde son enfant.

Poursuivie en Belgique, la ressortissante a comparu devant le tribunal Correctionnel de Liège en janvier dernier. Ce dernier vient de statuer. Il désavoue notre justice…

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close