En directAlgérie

La Justice demande la levée d’immunité parlementaire de Ghoul, Chiheb et Saida Bounab

Algérie – Le ministère de la Justice a saisi le Conseil de la nation et l’Assemblée populaire nationale sur trois dossiers de levée de l’immunité parlementaire, a appris ALG24 de source sûre.

Selon notre source, la Justice demande la levée d’immunité parlementaire de Amar Ghoul, ex-ministre des Travaux publics et des transports et Président du parti TAJ, Seddik Chiheb, ex-Porte-parole du RND d’Ahmed Ouyahia, et Saida Bounab, députée et membre du Bureau politique du FLN. Elle est également présidente du groupe parlementaire d’amitié Algérie-Sahara Occidental.

Comme rapporté précédemment par ALG24, Amar Ghoul est également cité dans l’affaire d’Ali Haddad, qui a entrainé, jeudi dernier, une soixantaine de personnalités devant le tribunal de Sidi M’hamed. Si le Président de TAJ avait échappé à la première convocation, c’est parce qu’il bénéficie jusqu’ici de l’immunité parlementaire, étant Sénateur dans le tiers présidentiel.

Seddik Chiheb et Saida Bounab seraient concernés par l’affaire dite « Kamel El-Bouchi », les deux ayant été déjà Présidents de l’APC de Kouba, fief de Kamel Chikhi, alias « El-Bouchi », accusé principal dans l’affaire de saisie de 701 kg de cocaïne à Oran.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Voilà,il fallait le faire depuis longtemps, car concernant ghoul , il bouffait avec toutes les entreprises privées à commencer par haddad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close