Monde

Kerry à Davos pour défendre sa diplomatie, rencontre Netanyahu

Le secrétaire d’Etat américain  John Kerry a rencontré vendredi à Davos le Premier ministre israélien Benjamin  Netanyahu, en marge du Forum économique de Davos, devant lequel il s’exprimera  dans la soirée.    M. Kerry, arrivé jeudi dans la station de ski suisse, en provenance de  Montreux, également en Suisse, où ont débuté mercredi des pourparlers de paix  sur la Syrie,  s’est entretenu vendredi matin pendant près de deux heures avec M. Netanyahu. Rien n’a filtré de cet entretien.    Dans la soirée, M. Kerry doit prononcer un discours à la tribune du Forum  où il devrait répondre aux accusations de désengagement formulées plus ou moins  ouvertement contre la diplomatie américaine, notamment aux Etats-Unis, dans les  pays du Golfe, mais aussi en Europe.    "Il expliquera que le mythe du désengagement – et notamment l’idée que les  Etats-Unis se désintéressent du Moyen-Orient – est non seulement fausse mais se  heurte à la réalité de plusieurs initiatives majeures dans la région", a  indiqué à des journalistes un haut responsable du département d’Etat sous  couvert de l’anonymat.    A l’appui, il a cité l’accord intérimaire de novembre 2013 sur le gel  d’activités nucléaires en Iran soupçonné de vouloir se doter de la bombe  atomique, l’accord sur la destruction des armes chimiques en Syrie et le  soutien américain à la tenue de la conférence de paix de Genève II. Ces  pourparlers sur la crise syrienne ont débuté péniblement mercredi à Montreux  (Suisse) et se poursuivent vendredi à Genève sous l’égide de l’ONU et de la  Ligue arabe.    "M. Kerry devrait parler de notre ferme engagement dans chaque région du  monde et de notre attachement à la diplomatie comme premier recours", a  poursuivi le responsable.    Sur les négociations de paix  entre Israéliens et palestiniens relancées  par M. Kerry en juillet , "il y a des difficultés mais personne n’a vraiment  d’alternative", a déclaré vendredi le président israélien Shimon Peres,  également à Davos, qui s’est vu remettre par l’organisateur du Forum une cloche  de vache symbolisant ses efforts constants pour tirer la sonnette d’alarme en  faveur de la paix. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!