Economie

L'Algérie doit miser sur le gaz naturel pour assurer la transition énergétique

Le Président-directeur général de Sonatrach, Amine Mazouz, a déclaré mardi que le gaz naturel est l’énergie sur laquelle l’Algérie doit miser à la fois pour subvenir à ses besoins et pour assurer sa transition énergétique.

  Lors de son intervention au cinquième symposium de l’Association algérienne de l’industrie du gaz (AIG), le PDG, a indiqué que l’Algérie est un pays gazier et le restera. Le gaz est  nécessaire au développement du pays, il y est abondant et permet de réduire les émissions de CO2, ce qui en fait une ressource excellente permettant d’opérer efficacement une transition énergétique.

  Le pays dispose d’un potentiel de 16.000 milliards de M3 de gaz conventionnel et de 20.000 milliards de M3 de gaz non conventionnel, doit miser sur les nouvelles technologies pour exploiter au mieux cette ressource qu’il a qualifiée de ressource d’avenir pour l’Algérie, a-t- rappelé.

  Le président-directeur général de Sonelgaz Noureddine Boutarfa, a lui aussi partagé le même avis, toute en rappelant les efforts fournis par le groupe public dans la réalisation de projets permettant de faire des économies.

  Il a également signalé à ce sujet, la décision de faire fonctionner les nouvelles centrales électriques au gaz naturel, ce qui permettra, entre autres, de se passer d’énergies polluantes.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!