En direct

L'analphabétisme, un chantier ouvert pour l’Algérie

Un représentant de la ministre de l’Education nationale  a indiqué à Batna que l’alphabétisation est un chantier ouvert nécessitant de dresser le bilan des réalisations accomplies et de mesurer les efforts qui restent à fournir pour l’éradication de ce fléau en Algérie.

   Consciente du rôle vital de l’alphabétisation dans la promotion de la vie économique et sociale, l’Algérie s’est engagée à relever ce défi à la faveur d’une série de plans et de programmes, depuis des années, notamment à travers la stratégie nationale d’éradication de l’analphabétisme des adultes (2007-2015) qui a permis de réduire le taux d’analphabétisme qui n’était plus que de 14,77 % à fin 2014.

   Dans un message adressé à cette occasion, il a souligné que cette journée internationale, consacrée cette année au lien entre l’alphabétisation et le développement durable, est une occasion de rappeler une simple vérité : l’alphabétisation change la vie et même plus, elle en sauve.

    Il a invité les personnes ne sachant ni lire ni écrire à s’engager sur le chemin salutaire de l’alphabétisation, qui revêt un intérêt crucial dans le processus de consolidation de la cohésion et l’épanouissement sociaux, et qui n’est pas du ressort exclusif des pouvoirs publics, mais aussi de toute la société.

   La responsable a également soutenu que l’alphabétisation qui facilite l’accès à la connaissance et enclenche un processus d’autonomisation et de confiance en soi qui profite à tous, constitue un puissant accélérateur de développement dans la mesure où elle autonomise les populations en les rendant plus aptes à opérer des choix éclairés et lucides, dans tous les processus sociaux.

 

 

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *