Monde

L'Italie accueille la dépouille de l'étudiant supplicié au Caire

La dépouille de Giulio Regeni, un étudiant de 28 ans retrouvé mort supplicié 10 jours après sa disparition au Caire, est arrivée samedi après-midi à Rome, où les autorités exigent de savoir ce qui lui est arrivé.

  Alors que l’affaire fait la une des médias italiens depuis plusieurs jours, le ministre de la Justice, Andrea Orlando, a accueilli la dépouille et les proches du jeune homme. “Je suis ici pour présenter les condoléances du gouvernement (…) mais aussi pour affirmer la volonté du gouvernement que toute la lumière soit faite au plus vite et que les responsables soient traduits en justice”, a déclaré le ministre à la presse.

  Alors que des enquêteurs italiens sont arrivés vendredi au Caire, une nouvelle autopsie était prévue dans l’après-midi à Rome, où le parquet a ouvert une enquête contre X pour homicide. Le rapport du parquet égyptien fait état de nombreuses blessures et traces de brûlures de cigarette, et l’ambassadeur d’Italie au Caire, Maurizio Massari, a raconté au Corriere della Sera sa difficile visite à la morgue. “J’ai vu des blessures, des ecchymoses et des brûlures. Il ne fait aucun doute que ce garçon a été violemment battu et torturé”, a-t-il déclaré.

  La police égyptienne affirme que toutes les hypothèses restent ouvertes, dont celle du crime crapuleux, mais les réseaux sociaux et les milieux diplomatiques au Caire évoquent avec insistance une possible bavure policière, dans un pays où la police et les services de renseignements sont régulièrement accusés d’arrêter et de détenir sans procès, voire de violenter ou torturer.

Afp 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!