Monde

L'Occident veut à tout prix un gouvernement d'union en Libye

C’est le Conseil présidentiel libyen soutenu par l’ONU ; un troisième gouvernement qui vient s’ajouter aux deux existants déjà en Libye. Ce dernier, basé à Tunis, a invité les institutions libyennes à lancer le processus de transfert du pouvoir au nouveau gouvernement d’union et a demandé à la communauté internationale de ne plus traiter qu’avec ce gouvernement, rapporte lundi Radio France Internationale.

 

Le gouvernement d’union, formé en janvier dernier  n’a pas été validé par la Chambre des représentants qui siège à Tobrouk, dans l’est du pays. Le Conseil présidentiel libyen demande à la communauté internationale de ne pas traiter avec le gouvernement rival de Tripoli ni avec celui de Bayda à l’est et tente de s’imposer face aux tenants de la ligne dure qui refusent un gouvernement parrainé par l’ONU.

 

Sachant que les pays occidentaux veulent à tout prix un gouvernement d’union libyen comme interlocuteur afin de pouvoir intervenir militairement, on assistera sans doute à un passage en force bien que ce gouvernement ne puisse pas travailler en Libye où les principales institutions, à savoir la banque centrale et la compagnie du pétrole sont toujours dans la capitale et les factions qui dominent Tripoli ne sont pas encore décidées à accueillir ce gouvernement.

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!