Economie

La BDL lance la deuxième génération de l'e-banking baptisée «e-bdl»

La Banque de développement local (BDL) lancera incessamment la deuxième génération de l’e-banking, baptisée « e-bdl », afin de permettre à sa clientèle d’effectuer toutes les opérations bancaires à distance via internet, a annoncé, mercredi, son P-dg, Mohamed Krim, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion du 30ème anniversaire de cette banque publique.

     Le PDG, a souligné que la BDL compte relever plusieurs défis en vue de résoudre les contraintes rencontrées par sa clientèle en offrant à celle-ci des services modernes dont « e-bdl ».

   E-bdl sera lancé la semaine prochaine, et  permettra ainsi à tout détenteur de l’e-banking d’effectuer toutes les opérations possibles par Internet à partir d’un ordinateur ou un téléphone mobile tels la consultation du compte, le téléchargement des relevés de comptes, les virements et encaissements des factures par prélèvement, la commande de chéquiers et réception par SMS du solde bancaire.

   L’e-banking deuxième génération permet ainsi aux détenteurs de la carte visa ou CIB bdl de consulter l’ensemble de leurs opérations effectuées par carte, soit paiement sur un Terminal de paiement électronique (TPE) ou un retrait sur le guichet automatique de banque (GAB).

  L’e-bdl offre la moyen d’effectuer des virements de compte courant vers le compte-épargne et le virement vers une tierce personne, de commander un chéquier, de faire des fusions statistiques de comptes notamment pour les entreprises.

 Ces dernières peuvent aussi télécharger des swifts, un service qui leur permettra de télécharger leurs messages Swift sans pouvoir se déplacer sur leur plateforme e-bdl.

   L’e-bdl offre aussi une application mobile (mobile banking) qui est compatible sur smart phone.

   D’autre part, la banque compte finaliser la mise en place de son système d’information à fin 2016, en vue de s’approcher de sa clientèle en lui offrant des services modernes alternatifs aux crédits classiques et des moyens de paiement modernes, a indiqué M. Krim.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close