Monde

La campagne anti-Islam continue

  • Une société américaine de vêtements n’a pas trouvé mieux que de suivre le chemin des imbéciles comme Salman Rushdi et Taslima Nesrine, qui s’étaient attaqués à l’Islam par des écrits de bas étages dans le but de gagner du fric. Ou encore plus récemment comme les Charlots de Charlie Hebdo qui, pour cause de maque de matière grise, avaient repris les caricatures sur le Prophète (QSSSL) pour le même but, c’est-à-dire sauver leur torchon et gagner du fric.
  • "Plus ridicule que moi, tu meure," semble dire cette femme.
  • Ennaharonline/ M. Oudina

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!