En direct

La consécration de la paix tributaire du maintien de la stabilité dans toutes ses dimensions

La secrétaire générale du parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a lancé un appel au pouvoir en place à tirer les enseignements des évènements qui ont secoué plusieurs pays arabes soulignant que la consécration de la paix était tributaire du maintien de la stabilité dans toutes ses dimensions.

   « La concrétisation de la paix passe par la réalisation de la stabilité politique et socio-économique », a insisté la première responsable du PT qui a mis en garde contre les implications imprévisibles de la persistance de la situation actuelle.

  Après avoir admis que le pouvoir en place a mené à bien la mission de rétablissement de la paix et de la sécurité et opéré des redressements positifs sur la politique économique du pays, Hanoune a averti contre toute complicité avec les oligarchies.

  La conjoncture politique actuelle marquée par la propagation de la corruption et l’exacerbation des disparités sociales laisse entrevoir différents scénarios et le PT est prêt à y faire face, a-t-elle enchaîné rappelant que la sauvegarde de l’Algérie et de sa souveraineté restent tributaires de la refonte de son système politique.

  Le gouvernement ne doit pas persister dans sa politique d’austérité, a-t-elle encore insisté expliquant que la loi de finances complémentaire n’a pas à toucher aux  budgets de fonctionnement et d’équipement arrêté par le texte initial.

  Elle a cité à ce propos les 2 instructions adressées par le Premier ministre aux Walis à l’effet d’arrêter les projets non encore lancés et aux administrations pour limiter les postes prévus pour le remplacement des personnels retraités.

   Evoquant l’article 87 bis qui a fait l’objet d’une reformulation au lieu d’être annulé, elle a indiqué qu’outre le fait que cette disposition ait  été appliquée de manière différenciée, sa mise en œuvre a donné lieu à des augmentations dérisoires suscitant une colère légitime de la classe ouvrière.

   La première responsable du PT a dénoncé la complaisance de l’Etat envers les oligarchies qui bénéficient d’exonérations fiscales et autres facilités alors qu’il pratique une politique d’austérité sur la majorité écrasante du peuple.

  La secrétaire générale du PT est revenue sur le nouveau projet de loi relatif à la santé qu’elle a qualifié de loi injuste le comparant à la loi sur les hydrocarbures révisée.

Aps

 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!