En direct

La Constitution somalienne devra défendre la liberté religieuse

 Des donateurs réunis lundi à Rome pour  aider la Somalie ont souligné que la nouvelle Constitution de ce pays devrait  inclure les principes de la liberté religieuse et que la transition politique  devrait être achevée d’ici au 20 août.    Présents à Rome, plusieurs dirigeants somaliens ont relevé l’importance que  l’aide internationale parvienne dans les régions qui ont été reprises aux  islamistes ces dernières semaines.    Ils ont aussi assuré qu’une nouvelle assemblée constituante devrait être en  place d’ici au 12 juillet.    "Nous devons continuer à insister pour que les principes d’égalité et de  liberté religieuse soient inscrits dans la nouvelle Constitution", a déclaré le  ministre italien des Affaires étrangères, Giulio Terzi, qui recevait le groupe  international de contact sur la Somalie.    "Les chrétiens et les fidèles d’autres áreligions doivent être libres de  ratiquer", a-t-il dit, à la suite d’informations selon lesquelles un projet de  Constitution, qui doit être adopté d’ici au 20 août dans le cadre du processus  favorisé par l’ONU, exclut les religions autres que l’islam.    La rencontre de Rome a réuni les responsables de 28 pays et représentants  d’agences internationales, dont Augustine Mahiga, représentante spéciale des  Nations unies pour la Somalie.    Le speaker du Parlement somalien, Sharif Hassan Sheikh Aden, a averti: "la  situation en Somalie a atteint un point critique. Si nous réalisons cette  transition, nous espérons qu’un nouveau chapitre s’ouvrira pour le peuple  somalien".    Le Premier ministre Abdiweli Mohamed Ali a souligné la nécessité d’une aide  immédiate "pour les nouvelles régions reconquises". "Ce n’est pas juste de les  faire attendre jusqu’au 20 août", a-t-il argumenté.   Le Premier ministre a ajouté qu’un groupe de chefs traditionnels devaient  sélectionner d’ici à vendredi des délégués pour une assemblée qui approuvera la  nouvelle Constitution.    La Somalie n’a pas connu de gouvernement central stable depuis la chute du  président Siad Barre en 1991.
 
 
 
  Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!