Economie

La crise alimentaire va empirer

  •    La crise alimentaire va devenir pire et les plus pauvres ont déjà été touchés très, très durement, a affirmé le président du géant alimentaire suisse, dans un entretien au quotidien britannique Financial Times.
  •  
  •    Le président du groupe helvétique s’attend à ce que les prix des produits alimentaires augmentent cette année, en raison d’une hausse de la demande de 3% à 4%.
  •  
  •    Je pense qu’il est absolument inacceptable d’utiliser l’alimentation pour produire des biocarburants, a-t-il par ailleurs souligné, ajoutant qu’"il faut 9.100 litres d’eau pour produire 1 litre de diesel pur. Cela n’est pas viable.
  •  
  •    M. Brabeck a également pointé du doigt les risques inflationnistes induits par les divers plans de relance économiques dans le monde.
  •  
  •    Je m’inquiète de ce que nous faisons aujourd’hui dans certains pays pourrait être la base d’une nouvelle crise, a-t-il indiqué. Selon le président de Nestlé, les plans de relance signifient que les planches à billets commencent à tourner et ceci est clairement le début de l’inflation.
  •  
  •    Le directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a affirmé mercredi dans la presse espagnole qu’une fois la crise terminée, nous pourrions de nouveau faire face à un risque d’inflation à cause des politiques de liquidités actuelles.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!