En direct

La crise de logement atténuée durant le prochain quinquennat

Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune a indiqué, dimanche, que la crise de logement en Algérie pourrait être atténuée durant le prochain quinquennat grâce au nombre important de logements qui seront réceptionnés dans le cadre de l’actuel programme.

"Les chiffres du fichier national des demandeurs de logements révèlent que l’Algérie connaîtra, après réception des projets de réalisation de logements en cours, un déficit de près de 720.000 logements, un chiffre appelé à être revu à la baisse", a indiqué M. Tebboune lors d’une conférence de presse.

Les programmes supplémentaires de réalisation de logements, notamment ceux inscrits dans le cadre de la formule "location-vente", ainsi que les mesures prises pour accélérer la cadence de la réalisation des logements ruraux pourraient contribuer à faire sensiblement baisser ce déficit, a poursuivi le ministre.

Le Gouvernement compte, de son côté, lancer l’opération de cession des terrain bâtissables dans les Hauts plateaux à travers les agences de gestion et de régulation foncière après le lancement de l’opération pour les wilayas du sud.

Dans ce contexte, M. Tebboune a précisé que son département ministériel s’était penché sur l’opération de distribution de logements ajoutant que les projets à venir seraient inscrits au niveau des communes et non des wilayas.

Cette nouvelle régulation permettra, selon le ministre, d’organiser les projets en fonction des besoins exprimés au niveau de chaque commune et, partant, de répondre à toutes les demandes de logement de manière plus efficace.

Le ministère de l’Habitat s’est engagé à accélérer le rythme de remise de logements. Il compte délivrer 300.000 unités en 2014 contre 248.000 en 2013, un chiffre record si le ministère venait à l’atteindre.

Les donnes du ministère de l’Habitat indiquent que le nombre de logements lancés dans le cadre de ce quinquennat (2010-2014) a atteint 1.898.314 unités sur 2.228.361 logements programmés, soit un taux d’avancement de 85%.

Plus de 414 milliards DA ont été consommés en 2013 pour la réalisation de ces projets, ce qui augmente le chiffre global des affectations consacrées au secteur à plus de 1.194 milliards DA depuis le lancement du programme quinquennal (2010-2014).

Dans ce contexte, M. Tebboune a soutenu que "ce bilan n’es pas improvisé, mais plutôt le fruit d’efforts visant une réorganisation du secteur et l’aplanissement des entraves bureaucratiques à travers la révision de plus de 50 textes règlementaires".

Par ailleurs, le ministre a indiqué que les entreprises algériennes privées avaient contribué à hauteur de 58% à la réalisation de ces projets contre 38% pour les entreprises étrangères et 4% pour les entreprises algériennes publiques.

Ces chiffres démontrent l’"important" apport du secteur national privé dans la mise en oeuvre du programme quinquennal, selon le ministre qui a évoqué l’élaboration prochaine d’une nouvelle "short-list" des maîtres d’oeuvre nationaux et internationaux désirant contribuer à la mise en oeuvre des projets de construction de logements (plus de 400 logements).

Cette "short-list" vise à faciliter le contact des entreprises nationales "sérieuses" lors du lancement des projets de réalisation de logements et à attirer ces opérateurs activant dans les Hauts plateaux et le sud.

Le ministère de l’Habitat avait annoncé durant le premier trimestre de 2013 une "short-list" comprenant une soixantaine de maîtres d’oeuvre algériens et étrangers susceptibles de prendre en charge la réalisation d’agglomérations de plus de 2.000 logements.

Les promoteurs activant dans le secteur public à l’instar des OPGI et agences AADL peuvent recourir à cette liste pour choisir une société dans le cadre de la formule de "gré à gré" à même d’accélérer le lancement des projets et éviter les appels d’offres infructueux.

Selon les données du ministère, l’AADL à elle seule a recensé depuis 2012 plus de 3.400 appels d’offre infructueux dont 800 cas relatifs à la réalisation de logements et 260 aux études.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *