En direct

La croissance des économies africaines dépassera les 4% en 2013

 Les économies africaines devraient enregistrer un taux de croissance appréciable de 4,4% en 2013, une performance meilleure que celle de l’année précédente, indique un nouveau rapport de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) publié mardi.Les pays d’Afrique dans l’ensemble devraient enregistrer un bon taux de croissance en 2013 à 4,4%, principalement en raison du retour de la production pétrolière de la Libye, indique l’Opep.Soutenue par l’expansion des exportations de matières premières, l’Afrique sub-saharienne enregistrera une progression rapide de la croissance économique qui devrait atteindre dans la région 4,8% cette année contre 4,0% en 2012.L’amélioration du PIB de l’Egypte enregistré en mai dernier de 4,3% confirme la rapide contraction de l’inflation observée au cours des trois derniers mois, selon la même source.Bien que toujours en contraction, le PIB de l’Egypte se rapproche désormais du point le plus élevé depuis décembre dernier.L’économie égyptienne devrait croître légèrement plus vite cette année à 2,0%, après une progression de l’ordre de 1,9% l’an dernier.Toutefois, la tendance de l’économie restera largement affectée par l’instabilité politique, en particulier au cours de la saison touristique, le secteur qui représentait environ 13% du PIB en 2010.Selon le rapport, il est attendu que l’économie dans les pays d’Afrique du nord enregistre une amélioration dans les activités touristiques cette année. Sur cette base, la Tunisie et le Maroc tablent sur une progression de leur taux de croissance de 0,20% chacun, atteignant ainsi 3,0% et 3,1% respectivement.Dans le même rapport, l’Opep maintient ses prévisions de demande mondiale pour 2013, soulignant qu’elle reste tributaire de la santé économique mondiale.L’organisation qui pompe environ 35% du pétrole mondial, table sur une demande de 89,65 millions de barils par jour (mbj) contre 89,66 mbj il y a un mois, indique la même source.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close