En direct

La décision du MSP de boycotter la prochaine présidentielle est "irréversible"

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderazak Mokri, a affirmé lundi que la décision de boycotter l’élection présidentielle du 17 avril prochain, prise récemment par le conseil consultatif du parti (choura), est "irréversible".Lors d’une conférence de presse, M. Mokri a indiqué que cette décision avait été prise à l’unanimité après un sondage d’opinion au sein de la base militante sur ce rendez-vous électoral, ajoutant que "l’assiette électorale du MSP respectera les décisions des institutions".Rejetant l’existence de conflit interne au sein du conseil consultatif, M. Mokri a souligné que "la base et les structures du parti valorisent cette décision en toute cohésion et il n’y a aucune scission".Il a expliqué ce boycott par "le monopole de la présidentielle par le pouvoir en place et la négligence des revendications de l’opposition pour la garantie des conditions de régularité et de transparence, conformément aux normes internationales".Concernant le plan d’action du MSP pour la prochaine étape, M. Mokri a relevé que le parti "œuvrera à travers l’ouverture de canaux de dialogue et de concertation avec les partis d’opposition et des personnalités, à sortir avec une vision commune sur la rupture" ajoutant que "le Front des forces socialistes (FFS) a refusé de partager avec le MSP sa position sur la prochaine présidentielle.A la question de savoir si la décision du boycott était liée à une éventuelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika à ce rendez-vous, le président du MSP a répondu que "cette décision n’a rien à voir avec la candidature de Bouteflika".M. Mokri a par ailleurs évoqué la situation économique "déplorable" du pays et la vulnérabilité du front social mettant en garde contre la dégradation du pouvoir d’achat en cas de baisse des cours des hydrocarbures.Il a également évoqué les évènements que connaît la wilaya de Ghardaïa annonçant qu’il effectuera prochainement une visite dans la région pour s’enquérir de près de la situation.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!