Monde

La fatwa des ulémas Pharaons contre Ghaza

Cheikh El Karadaoui a considéré les explications présentées par les autorités égyptiennes comme insensées et non convaincantes. D’autres parts, les ulémas, dans leurs déclarations, ont accusés El Karadaoui d’avoir été injuste et de s’être précipité dans la publication de sa fatwa qu’ils considèrent inappropriée.

Deux jours après la publication par le président de l’union des ulémas musulmans, le Docteur Youcef El Karadaoui, de sa fatwa contre la construction de la barrière métallique sur la frontière avec Ghaza, dans le but d’empêcher les palestiniens d’introduire les médicaments et les produits alimentaires dans la bande de Ghaza, soumise au blocus sioniste depuis deux années, des ulémas d’El Azhar en Egypte ont déclaré que la « fatwa de Karadaoui est inappropriée » et que ce dernier manque d’objectivité et d’équilibre dans la production de fatwas.

Le docteur Abdelmo’ti Hijazi, un membre de l’académie des recherches islamiques a déclaré que « produire des fatwas c’est examiner tous les aspects du sujet et réaliser la justice par la production de fatwa », alors que le docteur Abdallah Najjar est allé plus loin en défendant le projet de construction de la barrière métallique qui ajoute aux souffrances des palestiniens de Ghaza en déclarant : « La construction du mur est un devoir pour éviter la fitna », et d’ajouter que « le mur permettra l’organisation de la circulation de et vers Ghaza ».

Ces ulémas ne se sont pas contentés de critiquer le docteur El Karadaoui mais se sont constitués comme défenseur du projet des autorités égyptiennes qui tend à protéger Israël en utilisant les palestiniens comme cobayes après leur échec de reprendre leurs terres, les obligeant à l’exode vers le Sinaï égyptien. D’ailleurs, il n’est pas étonnant de voir El Azhar adopter la position officielle du gouvernement égyptien même si c’était sur le compte des cadavres des enfants de Ghaza qui souffrent le martyr depuis deux années.

L’Egypte s’associe à Israël dans le blocus contre la bande de Ghaza en empêchant la caravane humanitaire d’entrer à Ghaza pour alléger les souffrances des palestiniens.

El Karadaoui a exprimé sa colère contre la construction de ce mur de la honte, semblable à celui construit par les sionistes en Cisjordanie. « Je n’ai jamais rencontré un égyptien libre sans qu’il exprime sa colère contre la construction de ce mur métallique, et je n’ai jamais rencontré un arabe ni un musulman libre sans qu’il ne dénonce la construction de ce mur qui n’a de semblable que le mur de séparation d’Israël ». Et d’ajouter « Israël construit le mur pour étrangler les palestiniens et l’Egypte construit un autre mur semblable et qui profite aux israéliens ».

El Karadaoui a sollicité tous les amis de l’Egypte à faire pression sur ses autorités afin qu’ils mettent un terme à ce crime non justifié. Il a aussi sollicité la Ligue Arabe et l’Organisation du Congrès Musulman à intervenir pour mettre un terme aux souffrances des palestiniens.

Ennahar/ Sami Siyoucef

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!