Monde

La fièvre Ebola a fait plus de 5.000 morts

Treize décès et 30 cas ont été dénombrés dans cinq autres pays (Nigeria, Sénégal, Mali, Espagne et Etats-Unis).

"Des signes montrent que le nombre de nouveaux cas ne progresse plus à l’échelle nationale en Guinée et au Liberia, mais des augmentations importantes sont encore enregistrées en Sierra Leone", dit l’OMS dans un communiqué, soulignant que son bilan reste sous-évalué faute d’un signalement systématique.

La semaine dernière, 421 nouveaux cas ont été recensés en Sierra Leone. L’épidémie progresse toujours à Freetown et deux nouveaux foyers suscitent l’inquiétude dans les régions de Koinadugu et de Kambia, dans le nord du pays.

Le virus se répand également à Macenta, ville du sud-est de la Guinée proche de la frontière libérienne et dans une moindre mesure à Siguiri, poursuit l’OMS, qui prône une vigilance accrue dans ce secteur proche de la frontière malienne.

Au Mali, l’OMS fait état de quatre cas probables ou avérés et de quatre décès. Plus de 90 personnes, dont une vingtaine de casques bleus, ont été mises en quarantaine mercredi à Bamako après la mort d’un infirmier de 25 ans qui avait contracté la fièvre Ebola en soignant un Guinéen.

Le cas de cet imam de Kourémalé, ville frontalière du mali, décédé le 27 octobre n’a jamais été diagnostiqué.

Au Liberia, 97 cas ont été recensés entre le 1er et le 8 novembre.

Sur les 53 centres de soins dont la construction est prévue dans les trois pays les plus touchés, seuls 19 sont opérationnels, déplore en outre l’OMS.

Reuters

 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!