Monde

La France envisage d'accueillir un détenu algérien de Guantanamo

  •    Deux détenus algériens ont été blanchis par la justice américaine et sont libérables depuis fin novembre. Il s’agit de Lakhdar Boumediene, 42 ans, en grève de la faim depuis plus de deux ans – et alimenté de force selon l’organisation Amnesty International – et de Saber Lahmar, 39 ans.
  •  
  •    « La France examine la possibilité d’accueillir un ancien détenu algérien de Guantanamo, parce qu’il existe des liens historiques entre la France et l’Algérie », a assuré à l’AFP un responsable américain.
  •  
  •    Une source proche des discussions en cours entre le Département d’Etat et la France ayant souhaité conserver l’anonymat a confirmé à l’AFP que des négociations ont lieu actuellement à propos d’un Algérien.
  •  
  •    Le président Obama et le président français Nicolas Sarkozy doivent se rencontrer pour des discussions bilatérales vendredi, en marge d’un sommet de l’OTAN et au lendemain d’une réunion du G20 à Londres.
  •  
  •    Aucune des deux sources n’a pu dire dans quel délai ce détenu serait transféré vers la France mais personne ne sera transféré avant que les Etats-Unis n’aient pris des détenus, a estimé le responsable américain, en allusion directe à 17 Chinois ouïghours enfermés depuis sept ans à Guantanamo bien que blanchis depuis quatre ans pour la plupart d’entre eux.
  •  
  •    Un juge fédéral avait autorisé en octobre leur libération à Washington, où vit la plus importante communauté ouïghoure des Etats-Unis, mais une cour d’appel a annulé sa décision, laissant l’exécutif décider du sort de ces prisonniers. Les Ouïghours, minorité musulmane et turcophone, sont persécutés par Pékin et Washington ne s’est jamais résolu à les renvoyer en Chine.
  •  
  •    Lakhdar Boumediene et Saber Lahmar font partie d’un groupe de six Algériens vivant en Bosnie qui ont été arrêtés en octobre 2001, interrogés et mis hors de cause par la police bosniaque, avant que celle-ci ne les livre aux Américains. Ils font partie des premiers détenus arrivés à Guantanamo, en janvier 2002. 
  •  
  •    Le gouvernement Bush les soupçonnait d’avoir fomenté un attentat contre l’ambassade américaine de Sarajevo. Des accusations très vite abandonnées sans que les hommes soient libérés pour autant.
  •  
  •    M. Boumediene est un des détenus les plus connus aux Etats-Unis, parce que la décision en juin 2008 de la Cour suprême de reconnaître aux détenus de Guantanamo le droit de saisir la justice fédérale pour contester leur détention porte son nom.
  •  
  •    Avec M. Lahmar et trois autres de leurs compagnons d’infortune, ils sont les premiers qu’un juge fédéral a blanchis le 20 novembre, déclarant leur détention illégale et enjoignant l’administration de les relâcher. Les trois autres, qui possèdent la nationalité bosniaque, ont rejoint la Bosnie fin décembre.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!