En direct

La France n'extradera pas l'opposant algérien Mourad Dhina

La cour d’appel de Paris s’est opposée  mercredi à la demande d’extradition de l’opposant algérien Mourad Dhina, détenu  dans la capitale française depuis le 16 janvier en exécution d’un mandat  d’arrêt international lancé par l’Algérie.    M. Dhina devrait par conséquent être remis en liberté dans la journée, son  avocat a salué cette décision.    "C’est une décision logique étant donné que les autorités algériennes n’ont  pas produit d’éléments sur la nature, le fondement et les dates des faits  reprochés", a déclaré Me Antoine Comte.    "M. Dhina est l’objet d’un acharnement des autorités algériennes qui  avaient déjà demandé à plusieurs reprises son extradition à la Suisse, toutes  refusées", a-t-il ajouté.    Fondateur du mouvement Rachad (Droiture) basé en Europe et ancien cadre du  Front islamique du salut (FIS, dissous), M. Dhina, physicien exilé en Suisse,  avait été arrêté à l’aéroport parisien d’Orly en vertu d’un mandat d’arrêt  international.    Le parquet général a émis un avis défavorable à la demande algérienne lors  de l’audience du 20 juin.
   
 

Algerie – ennaharonline

  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!