En direct

La France sur la voie de l'apartheid

  •    "On ne peut pas accepter que la France devienne un pays d’apartheid", a déclaré M. Sabeg, un industriel d’origine algérienne de 58 ans, lors de l’émission Questions d’info (LCP-France Info-AFP).
  •  
  •    "Aujourd’hui, on est en train de creuser un sillon qui nous conduit tout droit à l’apartheid : territorial, dans les têtes, social", a-t-il ajouté en allusion au système de ségrégation raciale pratiqué en Afrique du Sud jusqu’en 1990.
  •  
  •    "C’est une évolution qui est très engagée", selon lui. "Ce n’est même plus le communautarisme", a poursuivi M. Sabeg. "On est une société qui est en train de se fractionner. C’est un vrai trouble à l’ordre public", "c’est un sujet dont il faut qu’on s’empare".
  •  
  •    Relevant que "les pauvres, les exclus sont essentiellement, massivement des minorités", le commissaire à la diversité prévient : "la période qui s’ouvre est la dernière chance que nous ayons".
  •  
  •    Le président Nicolas Sarkozy avait annoncé le 17 décembre un plan pour ouvrir les élites françaises aux jeunes issus de l’immigration, en élargissant le recrutement des grandes écoles, des entreprises, des administrations et des partis politiques.
  •  
  •    L’élection de Barack Obama aux Etats-Unis a relancé le débat sur la faible représentation des minorités dans la vie politique et l’administration française.
  •  
  •    La France est un des pays d’Europe qui compte le plus de Noirs, en raison de son passé colonial, ainsi que plusieurs millions de personnes d’origine maghrébine, mais la classe politique est quasi-exclusivement blanche.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!