Monde

La fusée nord-coréenne installée sur la plateforme de lancement:

 La fusée  nord-coréenne, censée mettre en orbite la semaine prochaine un satellite, a été  installée sur sa plateforme de lancement, malgré les protestations  internationales, ont constaté dimanche des journalistes étrangers au centre  spatial de Tongchang-ri (nord-ouest).Les autorités nord-coréennes ont autorisé pour la première fois une  cinquantaine de correspondants à se rendre par train spécial au nouveau centre  spatial construit sur la péninsule de Cholsan, à 50 kilomètres environ de la  frontière chinoise. La volonté politique, derrière cette visite sans précédent, est de montrer  que la fusée Unha-3 n’est pas un missile balistique déguisé, comme l’affirment  les Etats-Unis et leurs alliés, notamment la Corée du Sud et le Japon. Les journalistes ont pu s’approcher à moins de 50 mètres du lanceur peint  en blanc, aux lettres bleu ciel, érigé sur une plateforme installée sur une  colline, dans l’attente du lancement prévu entre le 12 et le 17 avril.La fusée, haute de 30 mètres et d’un diamètre de 2,5 mètres, doit placer en  orbite héliosynchrone un satellite d’observation de la Terre, Kwangmyongsong-3  (Etoile brillante), chargé de fournir des informations sur les récoltes, les  forêts et les ressources naturelles de la Corée du Nord.    Les correspondants étrangers ont pu également voir de près le satellite, un  parallélépipède de 100 kilogrammes, hérissé de 5 antennes et flanqué de  panneaux solaires pour l’alimenter en électricité.  Les Etats-Unis et leurs alliés accusent la Corée du Nord de préparer en  fait un essai de missile balistique.     "Dire que c’est un test de missile n’a vraiment aucun sens", a affirmé Jang  Myong-Jin, chef du centre spatial.  "Ce lancement a été planifié de longue date, pour le centième anniversaire  du président Kim Il-Sung", a-t-il dit. "Nous ne le faisons pas à des fins de  provocations."   Le régime va organiser de grandes festivités pour cet anniversaire, qui  tombe le 14 avril, jour de la naissance du fondateur de la République Populaire  Démocratique de Corée, décédé en 1994. Son fils Kim Jong-Il lui a succédé,  suivi à la mort de ce dernier en décembre 2011 de son petit-fils, Kim Jong-Un,  l’actuel numéro un nord-coréen. Le premier étage de la fusée Unha-3 doit tomber en mer Jaune, à l’ouest de  la péninsule coréenne, et le deuxième étage à l’est des Philippines, en  survolant une partie des îles d’Okinawa, au sud du Japon. 
 
   Algerie – ennaharonline
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close