En direct

La maladie du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir"

La maladie du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir", a affirmé lundi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal."Je voudrais rassurer nos concitoyens sur l’état de santé de Monsieur le président de la République", a-t-il dit dans une déclaration."Après avoir subi des examens médicaux à l’hôpital Val de Grâce de Paris, le président de la République, dont le pronostic vital n’a jamais été engagé et qui voit son état de santé s’améliorer de jour en jour, est tenu, sur recommandation de ses médecins, d’observer un strict repos en vue d’un total rétablissement", a-t-il précisé.Le Premier ministre a indiqué que le président de la République, en convalescence en France, "suit journellement les activités du gouvernement, en attendant son retour pour poursuivre sa mission au service de l’Algérie et de la nation"."Nous sommes persuadés que les Algériennes et les Algériens comprendront qu’à travers la diffusion de fausses informations par certains médias étrangers concernant le président de la République, institution républicaine garante de la stabilité et de la sécurité nationales, c’est en fait l’Algérie qui est visée dans ses fondements républicains, son développement et sa sécurité", a-t-il ajouté."La maladie du président Bouteflika ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir", a conclu le Premier ministre.

Etat de santé du président Bouteflika : déclaration du Premier ministre (INTEGRAL)

ALGER – La maladie du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir", a affirmé lundi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.Voici le texte intégral de la déclaration du Premier ministre."Je voudrais rassurer nos concitoyens sur l’état de santé de Monsieur le président de la République. Après avoir subi des examens médicaux à l’hôpital Val de Grâce à Paris, le président de la République, dont le pronostic vital n’a jamais été engagé et qui voit son état de santé s’améliorer de jour en jour, est tenu, sur recommandation de ses médecins, d’observer un strict repos en vue d’un total rétablissement.En convalescence en France, le président de la République suit journellement les activités du gouvernement, en attendant son retour pour poursuivre sa mission au service de l’Algérie et de la nation.Nous sommes persuadés que les Algériennes et les Algériens comprendront qu’à travers la diffusion de fausses informations par certains médias étrangers concernant le président de la République, institution républicaine garante de la stabilité et de la sécurité nationales, c’est en fait l’Algérie qui est visée dans ses fondements républicains, son développement et sa sécurité.La maladie du président Bouteflika ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir".

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close