Culture

La pièce théâtrale "Wazir Ou Rabi K’bir" présentée à Alger

La Coopérative culturelle et artistique Port Said a présenté, lundi soir à Alger, sa nouvelle pièce théâtrale intitulée "Wazir ou Rabi K’bir" (ministre coûte que coûte) d’Abdelhamid Rabia.

Réalisée par Djamel Guermi, l’oeuvre est une réincarnation de la de la pièce "Amar Bouzouar", présentée dans les années 1980 et qui traite de la soif du pouvoir et de la folie des grandeurs dans le monde politique.

L’histoire tourne autour du personnage "Amar Bouzouar" dont le rôle est campé par le comédien Djamel Bounab, qui veut être ministre "à tout prix" au détriment même des valeurs et de l’éthique.

Encouragé par sa femme (Louiza Habani) et si Mekhlouf le chef de daïra (Yazid Sahraoui), Amar, avide d’atteindre son objectif, se montre insolent face aux pauvres mais servile et lâche devant les puissants.

Après un coup de fil des "décideurs", "Si Amar" qui n’était qu’un simple enseignant devient vite député, mais loin de se contenter de sa nouvelle situation il veut être ministre "à tout prix". Il accepte cependant de payer le prix, celui d’accorder la main de sa jeune fille à un ennemi vieillissant, mais influent.

Par un concours de circonstance inattendu, le gouvernement démissionne en bloc, Amar se retrouve éjecté et de sa position et de la bulle dans laquelle il s’enfermait. N’acceptant pas le coup du sort, il perd la raison et sombre dans une terrible folie.

Le public de la salle El-Mouggar a apprécié la pièce d’autant qu’elle traite d’un sujet politique et social qui, présenté dans un style comique, demeure d’actualité.

La pièce "Wazir Ou Rabi K’bir" sera présentée, selon le président de la coopérative culturelle et artistique Port Said, ohamed Aouadi, à travers 15 spectacles dans le cadre d’une tournée dans plusieurs wilayas.

 
 
 

 Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!