Monde

La politique étrangère de l'administration Obama dévoilée à Munich

  •    A l’occasion de ce premier déplacement à l’étranger depuis son investiture, le 20 janvier, M. Biden devrait confirmer l’intention de Washington d’en finir avec l’unilatéralisme prêté à l’équipe précédente et qui s’était traduit par la guerre en Irak et les crispations américano-russes.
  •    Le numéro deux de l’administration américaine s’exprimera devant les 300 participants à la Conférence de Munich parmi lesquels le président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le vice-Premier ministre russe Sergueï Ivanov.
  •    Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, ancien négociateur de son pays sur le nucléaire, aura en revanche déjà quitté la capitale bavaroise après avoir accordé vendredi un timide satisfecit à l’administration américaine, notant que M. Obama se disait prêt à "écouter et non (à) dicter".
  •    "Cette approche est un signal positif", a commenté M. Larijani au premier jour d’une conférence qui est à la sécurité et à la défense ce que Davos est à l’économie.
  •    En marge de la session plénière, M. Biden, qui a tenu le poste prestigieux de président de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain, s’entretiendra aussi avec M. Ivanov pour la première rencontre de haut niveau entre les deux puissances depuis l’entrée en fonction de M. Obama.
  •    Quant à M. Sarkozy et à Mme Merkel, ils devraient confirmer l’installation en France, pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, d’une unité de soldats allemands et préciser les contours de cette initiative présentée comme un nouveau pas "historique" pour l’amitié franco-allemande".
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *