En direct

La question sahraouie et son soutien au centre d’entretiens avec une délégation sud-africaine


La question sahraouie et les moyens de lui apporter le soutien nécessaire pour garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ont été, dimanche à Alger, au centre d’entretiens entre le président de la commission nationale algérienne de solidarité avec le peuple sahraoui, Mohamed Mahrez Lamari et une délégation sud-africaine.

M. Lamari a rappelé lors de sa rencontre avec la délégation conduite par l’ambassadrice et directrice chargée d’Afrique du nord au ministère des Affaires étrangères d’Afrique du sud, "la convergence de vues sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination à travers l’organisation d’un référendum juste et régulier conformément aux décisions de la légalité internationale.

Il a été convenu de la nécessité de transmettre un message à la France en vue de la sensibiliser à la nécessité de "mettre un terme à ses positions isolées qui entravent l’avènement d’une solution pacifique garantissant au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination", a-t-il dit soulignant que la France ne devrait pas "aller à l’encontre de la résolution 2044 du Conseil de sécurité, du 24 avril 2012, qui proroge le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) au 30 avril 2013.

La rencontre a en outre porté sur les thèmes important inscrits à l’ordre du jour du sommet de l’union africaine notamment la question de la décolonisation de la dernière colonie en Afrique en mettant un terme à la colonisation du Sahara occidental par le Maroc.

Il a ajouté que la rencontre a débattu également de la situation dans la région du Sahel et au Mali soulignant qu’"une convergence de vues a été dégagée entre l’Algérie et l’Afrique du sud, notamment en ce qui concerne la préservation de l’unité et l’intégrité du mali, ainsi que la reconstruction de ce pays avec la participation de tous ses enfants".

Pour s part, la responsable sud-africaine a affirmé le soutien de son pays à la question sahraouie juste rappelant la stratégie bilatérale élaborée l’année dernière entre les deux pays pour l’intensification des actions de solidarité au profit du peuple sahraoui jusqu’a son autodétermination.

Elle a estimé dans ce cadre que "la seule solution pour mettre fin à l’occupation du Sahara occidental par le Maroc passe par l’organisation d’un référendum libre et honnête garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et l’édification de son Etat indépendant.

 
 
 

    Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!