Monde

La Tunisie lève l'état d'urgence à la faveur d'une accalmie sécuritaire

La Tunisie a annoncé vendredi la levée de l’état d’urgence, réintroduit après l’attentat sanglant de Sousse, à la faveur d’une accalmie sécuritaire dans le pays, confronté à une montée du danger jihadiste depuis la révolution de 2011.

« L’état d’urgence, annoncé le 4 juillet et prolongé le 31 juillet, se termine aujourd’hui sur tout le territoire », a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

« Il avait été prolongé pour deux mois et cette période se termine » à minuit, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la présidence, Moez Sinaoui, sans autre commentaire.

L’état d’urgence, qui accorde des pouvoirs d’exception aux forces de l’ordre, avait été réintroduit huit jours après l’attaque jihadiste la plus sanglante de l’histoire de la Tunisie (38 morts), puis prolongé pour deux mois fin juillet face à la persistance de menaces.

« Les causes (ayant conduit à son instauration) sont toujours là. On est en guerre contre le terrorisme », avait alors relevé M. Sinaoui.

Le 26 juin, 38 touristes, dont 30 Britanniques, ont été tués lorsqu’un étudiant tunisien armé d’une Kal achnikov a ouvert le feu dans un hôtel de Port El Kantaoui, près de Sousse. L’attentat a été revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI), tout comme celui qui avait visé des touristes au musée du Bardo à Tunis le 18 mars (21 touristes et un policier décédés).

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close