En direct

La viande indienne serait bonne à la consommation, selon l’Institut Pasteur

  • « La première quantité de cette viande estimée à 260 tonnes est arrivée au port d’Alger le 18 juillet dernier et a été autorisée à sortir sur le marché le 1er août en cours, après avoir subi tous les contrôles nécessaires », a assuré, samedi 7 juillet, le directeur des services vétérinaires auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Bouguedour.
  •  
  • La viande indienne a subi un contrôle draconien avant sa mise sur le marché. En faisant appel à l’Institut Pasteur d’Algérie, dont la mission principale n’est pas le contrôle des aliments, les autorités cherchent surtout à rassurer les Algériens sur la qualité de cette viande. Le sujet a focalisé l’intérêt des Algériens depuis plusieurs jours. Il a réussi à faire oublier les vrais problèmes sociaux et économiques auxquels est confrontée la population depuis plusieurs années.
  •  
  • Cette agitation autour de quelques dizaines de tonnes de viande est une aubaine pour le gouvernement confronté à des problèmes plus graves comme la pénurie de médicaments et son incapacité à réaliser l’autosuffisance alimentaire pour le pays. Illustration de cet échec du gouvernement, l’Algérie est réduite à importer les viandes de l’Inde, après avoir envisagé dans un premier temps de l’acheter au Soudan.
  •  
  • Ennaharonline/ TSA

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!