En direct

Lafarge Algérie contribue pleinement à l'effort de réalisation de l’habitat en Algérie

 Le groupe « Lafarge-Holcim Algérie » spécialisée dans la production du ciment et des matériaux de construction contribue pleinement à l’effort de réalisation de l’habitat en Algérie, a indiqué mercredi à la presse le directeur des affaires publiques de cette entreprise.

 Lors d’une visite au profit des journalistes à l’usine « Lafarge ciment » de Oggaz (Mascara), Serge Dubois a souligné que son groupe « adhère totalement à la politique mise en place par les pouvoirs publics en matière d’habitat, par un travail permanent à même d’améliorer la production du ciment sur le plan qualitatif et quantitatif et des techniques pour réduire le coût de réalisation au profit des secteurs de l’habitat et des travaux publics. »

 La société « Lafarge Holcim Algérie », de droit algérien, œuvre, à travers son laboratoire de Rouiba (Alger) et ceux de contrôle de la qualité de ses usines de Mascara et M’sila, à « trouver des solutions aux problèmes des entreprises algériennes versées dans le bâtiment et les travaux publics dont les entreprises de réalisation de la Grande mosquée d’Alger qui bénéficient d’un accompagnement dans la concrétisation du grand minaret », a indiqué le même responsable.

 Cette société est parvenue à une technique contribuant à réaliser des « constructions amies de l’environnement » et des contacts sont en cours avec la wilaya de Mascara pour la concrétisation d’une cité pilote, la première du genre en Algérie, a-t-il précisé, signalant que des démarches sont entreprises avec l’agence foncière de Mascara pour réserver un terrain d’assiette en vue de la réalisation de ce projet avec l’accompagnement d’un bureau d’études français spécialisé.

 Les représentants des organes de presse ont pris connaissance de visu, lors de cette visite à l’usine de ciment gris et blanc de Oggaz, de la production qui dépasse, selon le directeur de l’usine, Jean Louis Sibioude, les capacités théoriques par une exploitation rationnelle intensifiée passant de 3 à 3,8 millions de tonnes/an avec les propres moyens de l’usine.

 La visite a permis également de s’informer sur les ressources humaines algériennes qui gèrent l’usine de Oggaz à hauteur de plus de 95 pour cent. Ce potentiel humain bénéficie d’une formation continue en Algérie et à l’étranger pour parvenir, au bout de deux ans, de se passer des services de cinq cadres étrangers exerçant à l’usine, selon les explications fournies par son directeur.

 L’usine de Oggaz a lancé la production du ciment blanc dont une partie a été destinée à l’exportation en 2007, soit une capacité productive de 600.000 t/an. la production du ciment gris a été lancée en 2008 avec une capacité annuelle de 3,2 millions de tonnes destinés au marché local.

 La première journée de la visite des journalistes à l’usine de Oggaz a été marquée, mardi, par la présentation d’exposés sur le groupe.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close