Monde

Lafarge en Syrie: deux autres cadres mis en examen pour financement d’une entreprise terroriste

Deux autres cadres du cimentier Lafarge, soupçonné d’avoir indirectement financé des organisations terroristes, dont le groupe Daech, pour continuer à faire fonctionner sa cimenterie en Syrie malgré la guerre, ont été mis en examen vendredi, a indiqué une source judiciaire.

En effet, Bruno Pescheux, directeur de l’usine de 2008 à 2014, et Jean-Claude Veillard, directeur sûreté chez Lafarge, ont été mis en examen pour « financement d’une entreprise terroriste » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

Par ailleurs, Frédéric Jolibois, directeur du site à partir de l’été 2014, avait été mis en examen un peu plus tôt dans la journée.

AFP

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close