Economie

L'aide aux pays pauvres a baissé en 2011 pour la première fois depuis 1997

     L’aide aux pays pauvres a reculé en 2011,  sous l’effet de la crise mondiale, pour la première fois depuis 1997, et  l’austérité en vigueur dans les pays riches risque de continuer à peser dans  les prochaines années, a annoncé mercredi l’OCDE.    Selon le bilan provisoire pour l’an dernier publié par l’Organisation de  coopération et de développement économiques, l’aide publique au développement  (APD) a diminué de près de 2,7% par rapport au niveau record de 2010, "ce qui  rompt avec une longue succession d’augmentations annuelles".    "Abstraction faite des années marquées par des opérations exceptionnelles  d’allègement de dette, il s’agit là de la première baisse depuis 1997", ajoute  le club des pays riches.    Les plus fortes baisses ont été enregistrées de la part de bailleurs de  fonds frappés de plein de fouet par la crise, comme la Grèce (-39,3%) ou  l’Espagne (-32,7%).    Mais l’APD de la France, quatrième pays en volume d’aide, a aussi chuté de  5,6%: elle ne représente plus que 0,46% de la richesse nationale du pays,  contre 0,50% en 2012, soit bien loin encore de l’objectif de 0,7% théoriquement  fixé pour 2015.    L’aide du premier pays donateur, les Etats-Unis, recule de 0,9%, et celle  du Royaume-Uni, troisième bailleur de fonds, diminue de 0,8%, mais Londres  reste "sur la bonne voie pour atteindre 0,7% de sa richesse nationale d’ici à  2013", selon l’OCDE.    En revanche, l’aide de l’Allemagne, deuxième donateur, grimpe de 5,9%.

  Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close