Economie

L’Algérie commence l'importation de véhicules iraniens

L’iranien Khodro a commencé à exporter ses véhicules vers l’Algérie dans le cadre d’un protocole d’entente signé entre les deux pays, a indiqué le site web de l’entreprise iranienne qui cite un responsable.

Le directeur général adjoint pour l’exportation d’IKCO, Saeed Tafazzoli a déclaré que les MoU comprennent certains éléments tels que l’exportation de 15.000 véhicules vers l’Algérie et l’établissement d’une ligne de production dans le pays.

M. Tafazzoli a noté que d’ici la fin de 2016, tous les engagements de IKCO seront accomplis, y compris l’exportation de véhicules.

Il a ajouté que l’Algérie compte interdire l’importation de véhicules assemblés à l’extérieur du pays et ce, dès le début 2017. « En conséquence, IKCO voudrait fournir l’Algérie en véhicules assemblés en Iran. Pour cela, « nous avons trois options: d’abord, déplaçant notre ligne de production qui se trouve au Sénégal en Algérie ; Déplacer la ligne de production du Bardo (pick-UP d’IKCO) vers l’Algérie et enfin l’établissement d’une nouvelle ligne de production dans le pays « , a déclaré M. Tafazzoli.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le représentant d’IKCO en Algérie, il a fait savoir que la nouvelle ligne de production d’IKCO serait installée dans une région à environ 300 km d’Alger avec une capacité de production de 30 mille véhicules par an grâce à la technologie de CKD.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close