Economie

L'Algérie compte sur la Corée du Sud pour la diversification de son économie

  •    Séoul "possède les moyens et la détermination qui permettent à l’Algérie de concrétiser la diversification de l’économie", a affirmé M. Medelci à l’issue d’un entretien avec le vice-ministre sud-coréen de l’Economie Kim Young Hak.
  •  
  •    M. Kim Young Hak effectue une visite de plusieurs jours en Algérie avec une délégation comprenant 70 hommes d’affaires.
  •  
  •    Les deux pays doivent "aller vers un partenariat technologique notamment dans les secteurs de l’électronique, la mécanique et la pétrochimie", a déclaré pour sa part le ministre algérien de l’Industrie et la Promotion de l’investissement Hamid Temmar, évoquant la volonté de l’Algérie de "créer une véritable industrie automobile".
  •  
  •    "On n’est pas là pour faire des profits rapides et faciles mais pour des relations basées sur des avantages mutuels consistant à un transfert de technologie dans les domaines que la Corée du Sud maîtrise", a répondu M. Kim.
  •  
  •    Le groupe privé algérien Cevital et Samsung ont lancé fin 2008 la construction d’une usine de fabrication de produits de la marque sud-coréenne à Sétif (300 km à l’est d’Alger).
  •  
  •    A la même époque, Naftec, filiale de raffinage du groupe pétrolier algérien Sonatrach, et le consortium sud-coréen Hyundai Engineering and construction avaient signé un contrat sur la réhabilitation d’une raffinerie à Arzew près d’Oran (ouest algérien).
  •  
  •   Ennaharonline/ AFP
  •  
  •    

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!