En direct

L'Algérie et la Ligue arabe réclament un arrêt des violences en Syrie

Le secrétaire général de la Ligue arabe,  Nabil Al-Arabi, et le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad  Medelci, ont réitéré lundi à Alger une demande d’arrêt des violences et de  règlement politique en Syrie.    "Il y a actuellement un consensus international pour réclamer deux points:  un cessez-le-feu global et le début d’un processus politique", a déclaré M.  Al-Arabi, lors d’une conférence de presse conjointe tenue à Alger.     La "solution politique ne peut pas être dissociée de l’objectif qui est  aujourd’hui le cessez-le-feu. Nous avons constaté depuis quelques jours, et ce  n’est pas suffisant, un recul de la violence. Nous attendons que ce recul fasse  place à un véritable arrêt de la violence", a souligné M. Medelci.    "L’Algérie continue à accompagner les efforts de la Ligue arabe pour un  dénouement, le plus rapide possible, de la crise dans ce pays qui se situe au  coeur d’une région aux sensibilités particulières", a ajouté le ministre  algérien.    Pour M. Al-Arabi, la balle est dans le camp de l’émissaire international  Kofi Annan qui a "une très grande expérience pour arrêter les combats et  discuter avec le gouvernement syrien". "Nous sommes en contact permanent avec  lui (M.Annan)", a-t-il ajouté.    Le secrétaire général de la Ligue arabe, en visite officielle de trois  jours, doit être reçu mardi par le président algérien Abdelaziz Bouteflika.            La Syrie est en proie depuis le 15 mars 2011 à une révolte populaire  réprimée dans le sang par le régime de Bachar al-Assad.     Les violences ont fait plus de 11.100 morts en 13 mois, en grande majorité  des civils, et 25.000 personnes sont actuellement détenues, selon  l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).
 
  
 
  Algerie – ennaharonline
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!