En direct

L’Algérie et l’Afrique du Sud appellent à accorder plus d’attention aux questions de la sécurité en Afrique

L’Algérie et l’Afrique du Sud, ont appelé lundi à Alger, à accorder "plus d’attention" aux questions de la sécurité en Afrique."Nous avons consacré plus de temps aux problèmes de la sécurité du continent africain", a déclaré le président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, à la presse à l’issue de ses entretiens avec de le président de la République, Abdelaziz Bouteflika."Nous sommes convaincus, que nous, en tant qu’Africains, nous devons consacrer encore plus de temps et d’attention à ces questions de sécurité, surtout si l’on tient compte des récents événements en Libye, au Mali et en République Centrafricaine", a-t-il ajouté.Evoquant les relations bilatérales, M. Zuma s’est dit "très satisfait" de la qualité des relations qui unissent les deux pays.Il a indiqué, dans ce contexte, avoir discuté avec le président Bouteflika de la tenue prochaine de la commission mixte algéro-sudafricaine, prévue d’ici la fin de l’année."Nous avons jugé qu’il existait un certain nombre de points et de questions qui devraient être examinés par la commission mixte afin de renforcer les relations entre les deux pays, tant au plan politique qu’économique", a-t-il soutenu.M. Zuma a indiqué, par ailleurs, avoir abordé avec le chef de l’Etat les questions régionales et internationales, notamment la question du Sahara occidental et la Syrie, précisant que "nous avions des points de vue concordants sur ces questions".Le sommet des pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde et la Chine, Afrique du Sud), tenu récemment à Durban (Afrique du Sud), a été également abordé par les deux parties."C’était un avantage pour l’Afrique d’avoir abrité ce sommet. Cela lui permettra de devenir elle-même une partie de l’équation de la balance des pouvoirs mondiaux", a-t-il encore affirmé.Ces entretiens entre les deux parties étaient une occasion pour des consultations sur un certain nombre de questions d’intérêt commun."Nous avons discuté de questions qui étaient, à nos yeux, importantes à aborder", a-t-il souligné.Jacob Zuma est arrivé tôt lundi matin à Alger pour une visite de travail, à l’invitation du président Bouteflika.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!