En direct

L’Algérie, l’Egypte et l’Italie au chevet de la Libye

Les travaux de la réunion tripartite ministérielle regroupant l’Algérie, l’Egypte et l’Italie ont débuté lundi à Alger pour examiner la situation en Libye dans le cadre des concertations menées entre ces trois pays.
Cette rencontre qui se tient au siège du ministère des Affaires étrangères, regroupe le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, le ministre des Affaires étrangères d’Egypte, Sameh Choukry, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Italie, Paolo Gentiloni.
Les ministres auront à examiner notamment la situation en Libye et les moyens susceptibles de hâter et faire aboutir le processus de dialogue national inter libyen conduit par les Nations unies pour la mise en place d’un gouvernement de large union nationale dans le cadre de la solution politique à la crise que connaît le pays.
Les trois ministres procèderont, également, à “l’évaluation des implications de l’instabilité politique et sécuritaire dans ce pays sur son voisinage et dans la région en général”.
Cette troisième réunion du genre intervient dans le cadre des efforts visant à parvenir à un consensus entre les parties libyennes.
L’Italie avait abrité en avril dernier une réunion tripartite ministérielle à laquelle ont pris part outre M. Abdelkader Messahel, MM. Paolo Gentiloni et et Sameh Choukry sur la situation dans la région et la lutte contre le terrorisme.
L’Egypte a également abrité une réunion dans le même cadre.
L’Algérie et l’Egypte entretiennent des concertations dans le cadre du groupe des pays voisins de la Libye créé à Alger en 2014 à l’initiative de l’Algérie et regroupant également la Libye, la Tunisie, le Soudan, le Tchad et le Niger.
Le groupe œuvre à trouver une solution politique à la crise libyenne dans le cadre d’un dialogue inclusif.
Deux commissions sont issues de ce groupe, la première présidée par l’Algérie est chargée des questions sécuritaires alors que la seconde présidée par l’Egypte est chargée par les questions politiques.(APS)

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *