En direct

L'Algérie "respecte" les Tunisiens et les Egyptiens

  •    "Notre position est fondée sur le respect des peuples, mais cela ne veut pas dire que nous ne traitons pas avec les gouvernements. Au contraire, nous devons traiter avec eux car ils sont désignés par ces peuples", a-t-il déclaré, cité par l’agence APS.
  •  
  •    Il répondait aux journalistes qui l’interrogeaient sur la position de l’Algérie après le renversement du pouvoir en Tunisie et les  manifestations anti-Moubarak en Egypte depuis une dizaine de jours.
  •  
  •    "L’Algérie entretient des relations historiques avec la Tunisie et l’Egypte" et "tendra toujours sa main pour aider les peuples de ces deux pays", a-t-il ajouté en marge de la cérémonie de clôture de la session d’automne du Conseil de la Nation (Sénat).
  •  
  •    La Tunisie a connu ces dernières semaines une vague de manifestations et de protestations populaires qui a conduit au départ du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir pendant 24 ans, et à la formation d’un gouvernement de transition.
  •  
  •    En Egypte, un mouvement de contestation similaire a débuté le 25 janvier pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 29 ans. Ce dernier a annoncé mardi qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat lors de la présidentielle de septembre, sans parvenir à mettre un terme à la colère de ses opposants.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!