En direct

l'Algérie, premier pays à s'engager pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre

L’Algérie s’est engagée, vendredi, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 7% à l’horizon 2030, selon le site RTCC (Répondre au Changement Climatique).

Cela pourrait augmenter à 22% avec un soutien international, est-il souligné dans sa contribution à un accord des Nations Unies sur le climat.

L’Algérie, ce grand pays d’Afrique de 39 millions d’habitant, a également pris des mesures pour faire face à la désertification rampante et un risque accru de phénomènes météorologiques extrêmes dus au réchauffement climatique.

Soulignant les limites de sa contribution aux émissions historiques et les impacts climatiques sévères déjà en évidence, l’Algérie appelle, par le bais de ce document à « la solidarité internationale ».

Compter sur le secteur du pétrole et du gaz pour environ 35% de son PIB, l’Algérie a souligné que l’engagement a pris en compte l’impact de la baisse récente des prix du pétrole sur ses finances.

La région est également riche en soleil, de plus de 2500 heures par an. Algérie vise à générer 27% de l’électricité à partir de sources solaires et d’autres sources renouvelables d’ici 2030.

Les précipitations dans le territoire principalement aride ont baissées de 30% au cours des dernières décennies, selon le document, avec la sécheresse et la dégradation des sols qui ont poussé les agriculteurs à migrer vers les villes.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close