En directAlgérie

Lancement officiel de la campagne Campus France 2020

L’Ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencour, a officiellement lancé,le mercredi 27 novembre, la campagne Campus France 2020 en présence de Mme Béatrice Khaiat, Directrice Générale de Campus France, a indiqué l’ambassade de France à Alger dans un communiqué.

« La France est la première destination des étudiants algériens. Chaque année, ils sont plusieurs milliers à rejoindre les bancs des établissements français où ils représentent la deuxième communauté estudiantine internationale. »

« Les étudiants algériens qui choisissent de poursuivre leurs études en France acquièrent des compétences et une ouverture internationale qui enrichissent nos deux sociétés. Ils contribuent à la vivacité des liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays. »

« Bienvenue en France » : une politique ambitieuse pour un meilleur accueil des étudiants

« L’année 2019 est une année spéciale, celle de la mise en œuvre d’une politique ambitieuse d’amélioration de l’accueil des étudiants étrangers en France. La mise en place du Label « Bienvenue en France » incite les établissements supérieurs à améliorer la qualité de l’accueil réservé aux étudiants étrangers. Il comprend un éventail de services qui vont changer la vie des étudiants internationaux : des informations claires, une semaine d’intégration, la possibilité d’être parrainé par un étudiant français, un guichet d’orientation et de conseil qui propose des services sur tous les aspects de la vie étudiante, des offres de formation et de soutien, des logements adaptés. Mieux accueillir est désormais la priorité de tous et 70 établissements d’enseignement supérieur sont déjà labellisés !. »

« Cette réforme ambitieuse s’accompagne d’une augmentation des frais universitaires (2 770€ pour les licences, 3 770€ pour les masters). Toutefois, le soutien de l’Etat français aux étudiants internationaux reste très important puisqu’il continue de prendre en charge les 2/3 du coût de la formation, contrairement à de nombreux pays où le coût des études est bien plus onéreux. »

En outre, les établissements gardent la possibilité de moduler les frais de scolarité et de mettre en place des exonérations en fonction de leur politique de coopération. Enfin, près de 150 étudiants bénéficient de bourses pour leurs études en France à la rentrée 2019, que ce soit d’entreprises, d’association, d’établissements d’enseignement supérieur et de cette ambassade ».

Partir étudier en France : un beau projet qui doit être réfléchi et bien préparé

« Partir étudier en France, c’est pour beaucoup réaliser le rêve de la mobilité internationale. Une aventure humaine et éducative qui forme le caractère et ouvre de nouveaux horizons intellectuels et culturels. Mais partir étudier en France c’est aussi savoir se projeter, faire preuve d’autonomie et d’initiative. Campus France invite donc tous les étudiants algériens à bien préparer leur projet pour réunir toutes les chances d’être admis dans un établissement d’enseignement supérieur. »

« Plusieurs outils sont mis à la disposition des étudiants par Campus France Algérie. Le site internet www.algerie.campusfrance.org présente la procédure à suivre et le calendrier pour préparer son dossier de candidature aux études en France. Campus France Algérie est présent sur les réseaux sociaux et publie les dernières actualités de l’enseignement supérieur français. Les candidats sont invités à bien se renseigner et à participer aux séances d’information et d’accompagnement proposées par les 5 espaces Campus France localisés au sein des Instituts français d’Algérie (Alger, Annaba, Constantine, Oran et Tlemcen). »

« Attention ! Un dossier mal préparé et sans réelle motivation a peu de chance d’être accepté dans un établissement français. Pour les étudiants qui ne peuvent se rendre dans les espaces, en plus du site internet, un salon virtuel est proposé les 5 et 6 décembre 2019 http://salondz.campusfrance.org/. »

Apporter le plus grand soin à la procédure consulaire

La délivrance d’un visa pour études est du ressort exclusif des Consulats généraux de France en Algérie. Il est important de rappeler qu’un dossier incomplet ou qui ne réunit pas les conditions nécessaires, ne pourra aboutir à la délivrance d’un visa. Les conditions matérielles de la vie en France sont très importantes pour réussir son projet d’études : le logement, les ressources, les assurances sont autant d’éléments qui sont examinés par les consulats. La demande de visa doit en outre être anticipée ; toute demande déposée tardivement peut pénaliser la rentrée universitaire.

Enfin, une mise en garde très importante : la falsification de documents ou l’usage de documents falsifiés (diplômes, relevés bancaires, certificats d’inscription etc.) est sévèrement puni par le code pénal. A cet égard, le recours à un intermédiaire pour élaborer son dossier consulaire est fortement déconseillé, il ne facilite ni l’obtention d’une pré-inscription ni l’obtention d’un visa pour études. Aucun cybercafé n’est reconnu par Campus France ou le Consulat général de France.

Entrer dans le 2e plus grand réseau alumni du monde

Ce sont 32.000 étudiants et diplômés algériens de l’enseignement supérieur français qui échangent, se rencontrent et partagent au sein de ce réseau. Retrouvez leurs témoignages, leurs réussites et leurs conseils sur le site de France Alumni Algérie ! Afin d’entretenir les liens tissés par les alumnis avec la France, l’Ambassadeur de France en Algérie a annoncé que les consulats généraux en Algérie veilleront à délivrer des visas de circulation aux diplômés algériens de l’enseignement supérieur français qui remplissent les conditions.

L’Ambassade de France en Algérie souhaite bonne chance à tous les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études en France et les encourage à se renseigner auprès des espaces Campus France et sur le site internet www.algerie.campusfrance.org.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close