AlgériePolitique

L’ancien ministre de la justice, Tayeb Louh, interdit de quitter l’Algérie

Algérie- Le procureur de la république près le tribunal de Sidi M’Hamed a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire à l’encontre de l’ancien ministre de la justice Tayeb Louh, soupçonné de faits de corruption, a indiqué ce mardi la cour d’Alger.

L’ancien ministre de la justice de Bouteflika, Tayeb Louh, est frappé par la mesure d’interdiction de quitter le territoire national (ISTN), conformément à l’article 36-bis1 du code de procédure pénale, précise la même source.

Plusieurs ministres et hommes d’affaire très influents, rappelons-le, sont poursuivis en justice pour corruption, après le soulèvement populaire du 22 février dernier.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close