En direct

L'ancien PM Raffarin en mission en Algérie le 24 novembre

  •    Le 2 septembre, M. Raffarin avait été chargé par le chef de l’Etat "d’identifier et de lever les obstacles entre la France et l’Algérie pour leurs investissements économiques respectifs".
  •  
  •    Le thème du développement des échanges économiques entre les deux pays, dont les relations sont souvent houleuses, avait notamment été évoqué par le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant et le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, le 21 février et le 20 juin, lors d’entretiens à Alger.
  •  
  •    "Notre pays demeure l’un des tout premiers partenaires économiques de l’Algérie. Pour autant, nul acquis n’est définitif et nous devons veiller à maintenir et autant que possible accroître nos positions de marché", a écrit le président Sarkozy dans sa lettre de mission.
  •  
  •    Les relations entre la France et l’Algérie se sont récemment décrispées, après plusieurs mois de tension. L’Algérie n’avait notamment pas appréciée d’être inscrite par la France sur la liste des pays à risque pour les transports aériens, ni l’appui de Paris à un plan d’autonomie marocain au Sahara occidental. Quand à la France, elle accuse toujours Alger de protectionnisme en raison de mesures pénalisant ses entreprises.
  •  
  •   En revanche, plusieurs dossiers se sont dénoués, dont celui d’un diplomate algérien blanchi par la justice française à la grande satisfaction d’Alger.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!