Sports

L’Arabie boycotte l’Amérique

  •    Cette campagne appelle depuis plusieurs jours à boycotter des chaînes américaines comme Starbucks, Pepsi, Burger King, Kentucky Fried Chicken et Chili’s, présentes en Arabie saoudite, et appelle à ne plus fumer les cigarettes de la marque Philip Morris.
  •  
  •    "Si vous ne pouvez pas donner de l’argent à Gaza, arrêtez au moins d’acheter ces produits", dit l’un des messages circulant durant la campagne, dont on ignore le promoteur.
  •  
  •    Dimanche, un nouveau site internet destiné à promouvoir le boycott a été lancé avec le soutien d’un éminent religieux, cheikh Awad al-Qarni, arrêté récemment pour avoir appelé à attaquer les Israéliens où qu’ils se trouvent.
  •  
  •    Ce site appelle les gens à se tenir à l’écart des intérêts américains jusqu’à ce qu’Israël arrête ses attaques. "Que notre ennemi sache que nous pouvons lui donner une sévère leçon", dit-il.
  •  
  •    Plusieurs Saoudiens ont indiqué avoir reçu des emails ou SMS sur le boycott.
  •  
  •    Saïd al-Qahtani, un enseignant, a déclaré à l’AFP qu’il soutenait la campagne pour "changer le parti pris américain pour Israël et contre les Arabes".
  •  
  •    Un étudiant de la King Saud University, qui ne s’est pas identifié, a affirmé qu’il boudait avec un groupe d’amis le restaurant McDonalds de leur campus universitaire. "Ce boycott est populaire parmi les étudiants", a-t-il dit.
  •  
  •    Le boycott semble se faire sentir dans le commerce. "Nous enregistrons une baisse" d’activités, a déclaré à l’AFP un responsable de Starbucks, rappelant que son groupe avait connu une situation similaire lors de l’invasion américaine de l’Irak en 2003.
  •  
  •    Plusieurs marques américaines dans la région sont contrôlées par des compagnies arabes, dont Alshaya, basée au Koweït, qui détient la franchise pour Starbucks.
  •  
  •    S’inquiétant de rumeurs sur un boycott, la direction de Starbucks aux Etats-Unis avait publié le 5 janvier un communiqué niant soutenir Israël dans le conflit.
  •  
  •    De nombreux Saoudiens sont en colère pour la poursuite des attaques israéliennes sur Gaza, qui ont tué plus de 900 Palestiniens depuis leur déclenchement le 27 décembre, mais ils sont frustrés sur les moyens de s’exprimer dans un pays où les manifestations sont strictement interdites.
  •  
  •    Le Grand mufti d’Arabie saoudite, plus haute autorité religieuse du royaume, avait qualifié de "foules inutiles" les manifestations contre l’offensive israélienne à Gaza, et exhorté les populations arabes et musulmanes à faire des dons pour aider les Palestiniens.
  •  
  •    "La foule n’apporte rien de bon. (Les manifestations) n’ont aucun sens", a dit cheikh Abdel Aziz Al-Cheikh dans des déclarations publiées samedi.
  •    
  • Ennaharonline/AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *