En direct

Large mouvement dans le corps de la sûreté de wilaya

  • Ce nouveau mouvement se basera sur la désignation de cadres jeunes à la tête de plusieurs wilaya, en application aux instructions du Président Abdelaziz Bouteflika relatives à la nomination de jeunes cadres à des postes supérieurs, la promotion d’autres cadres qui ont fait preuve de grandes compétences dans la gestion des dossiers, la lutte contre le crime organisé et notamment les résidus du terrorisme.
  •  
  • En contrepartie, et selon nos sources, il a été mis fin aux fonctions de nombreux chefs de sûreté de wilaya pour différentes raisons, à noter en premier lieu les mauvais résultats de certains et l’implication d’autres dans des affaires suspectes qui ont trainé des cadres de la sûreté de wilaya devant les tribunaux.
  •  
  • Selon toujours les sources qui ont rapporté l’information, le mouvement toucherait 15 wilayas qui connaitront la désignation de nouveaux chefs de sûreté en majorité des jeunes. Dans ce sens, la même source indique qu’il sera procédé à la nomination du chef de la sûreté de la daïra d’El Harrach, M’hamed Rahmoun, à la tête de la sûreté de wilaya de Médéa. Cette promotion vient, selon nos sources, pour récompenser ce dernier sur les efforts consentis et ses compétences dans sa profession au niveau de la Daïra, en plus de son parcours professionnel exceptionnel reconnu même par le directeur général de la sûreté nationale, le Colonel Ali Tounsi.
  •  
  •  
  • Par ailleurs, le chef de la police judiciaire de la sûreté de Daïra de Boumerdès, le commandant Badaoui Ali sera désigné à la tête de la sûreté de wilaya de Laghouat, en reconnaissance aux efforts déployés par ce dernier dans la lutte contre le terrorisme en compagnie du martyr l’officier de police judiciaire Mohamed Taha Hussein Touat, connu dans le milieu professionnel sous le nom de « Tahar », assassiné par les terroristes. 
  •  
  • Ali Tounsi aurait, selon les mêmes sources, décidé de désigné l’adjoint chef de la sûreté de wilaya d’Alger, le commandant Benini Mustapha au poste de chef de sûreté de wilaya de Constantine, en reconnaissance aux efforts consentis et l’abnégation dans le travail, la modestie reconnue par tous le monde en plus des bonnes relations qu’il entretenait avec les différentes institutions sécuritaires dans la capitale.
  •  
  • Le colonel Tounsi aurait, selon nos sources, décidé de mettre fin à la fonction de 15 chefs de sûreté de wilaya à cause des multiples plaintes déposées au niveau de la direction générale contre des responsables, qui seront démis de leurs fonctions, en plus des comportements suspects de certains dans la gestion de certaines affaires qui ont mené des cadres devant la justices pour différentes accusations.
  •  
  • Les résultats médiocres enregistrés dans la mise en action du programme tracé par la direction générale de la sûreté, en plus de la mise en retraites de certains d’entre eux. Dans le même contexte, selon nos sources, il a été mis fin aux fonctions de certains cadres à la tête de la sûreté de wilaya, à l’instar de Bencheikh Farid, chef de sûreté de wilaya de Bechar, qui a présidé le bureau d’Interpol à Alger auparavant, en plus du chef de sûreté de wilaya de Blida Rachid Toumi.
  •  
  • Ennahar/ Dalila Belkheir
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!